vendredi 29 janvier 2016

Penang - Le jardin des épices

Ce matin nous empruntons les transports en commun pour rejoindre le nord de l'île et plus précisément le Tropical Spice Garden. Le bus nous dépose devant l'entrée. Nous achetons nos tickets, on nous demande de nous enduire de répulsif pour éviter d'être assaillis par les moustiques, et des audioguides sont mis à notre disposition, ainsi qu'une carte détaillée, pour pouvoir profiter pleinement de l'endroit et enrichir notre culture !
Nous pénétrons alors dans un paradis de verdure tropicale, il y règne une chaleur moite, mais nous en prenons plein les yeux.
La visite commence autour du jardin d'eau où flottent paisiblement des nénuphars géants. On y découvre l'arbre tueur de poissons, les plantes aériennes, le palmier Nypa, le sentier des héliconias et l'allée des bananiers. Malheureusement ce n'est pas la saison de la floraison, nous ne pourrons donc pas profiter de la beauté des fleurs tropicales. Nous avançons vers le cœur du jardin, la forêt tropicale. La canopée formée par les grands arbres laisse à peine filtrer les rayons du soleil. Les différentes variétés de palmiers sont un régal pour les yeux : le palmier des Seychelles, le palmier à sucre, le palmier à betel. Une terrasse avec une balancelle invite au repos, nous nous asseyons quelques instants avant de reprendre notre jeu de piste. Le chemin nous emmène vers les terrasses à épices, la cannelle, le tamarin, le curcuma, le gingembre, le muscadier et tant d'autres. L'audioguide nous permet de plonger dans l'histoire fascinante des voyages des 1ers commerçants et des guerres pour obtenir le contrôle des pays riches en épices. Sous un abri, des mortiers et des pilons sont mis à disposition afin de nous faire découvrir l'odeur entêtante de la noix de muscade, du poivre ou du curcuma.
Le jardin des parfums regorge de plantes , ylang ylang, jasmin, henné, combava .....
En suivant le sentier, nous arrivons au jardin de bambous et juste après, à un kiosque à thé ombragé où le bruit de la source qui s'écoule, et le thé prêt à consommer qui semblait n'attendre que nous ;-), nous permettent une pause (pas rafraîchissante !)
Que ce soit du café, du thé ou du cacao, nous sommes nombreux à consommer au moins une de ces boissons quotidiennement. L'étape suivante nous permet de découvrir les plantes qui les produisent et comment elles sont récoltées et transformées pour devenir les boissons que nous connaissons.
Le voyage dans la forêt s'achève en passant par l'allée des fougères, où nous apprenons qu'il s'agit des plus anciennes plantes présentes sur Terre. Nous avons passé presque 3 heures à contempler la nature, et pendant ces 3 heures les moustiques s'en sont donnés à cœur joie dans notre chair (presque) tendre !
Nous achetons quelques épices que nous ramènerons et qui nous permettrons de faire un retour par la pensée au cœur de ce merveilleux jardin !
Nous prenons à nouveau un bus qui nous dépose quelques kms plus loin, à Batu Ferringhi, en bord de mer. Nous nous asseyons dans un petit resto malais et dégustons de délicieux calamars au gingembre et à la sauce aigre douce, face à la mer.  Quelques pas et à nouveau un bus qui nous ramène dans notre quartier en fin d'après-midi, juste à l'heure du thé.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et pour finir la journée, nous avons dîner dans la rue. On ne ait pas trop ce qu'on a mangé, si ce n'est qu'il y avait des nouilles, des raviolis frits, de la viande émincée, des légumes et une sauce noire, mais c'était super bon ! Et puis nous sommes allés faire un tour à pieds dans les rues voisines où toutes les cultures se mélangent.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 


1 commentaire: